L’agriculture Biologique

Publié le 24 août 2019

Aujourd’hui, tout le monde a déjà entendu parler d’agriculture biologique, mais sait-on réellement ce que cela représente ? Que se cache-t-il derrière ce type d’agriculture ? Pourquoi est-elle préférable à l’agriculture classique ?

Agriculture classique

Si l’on parle de plus en plus d’agriculture biologique, c’est parce que l’agriculture dite classique est controversée, notamment à cause des pesticides de synthèse et des engrais chimiques qu’elle utilise. Ces produits sont en effet toxiques et néfastes pour l’environnement et la santé de l’homme.

À quoi sert un pesticide ? Qu’est-ce qu’un engrais ?

Nous ne sommes pas les seuls à avoir besoin de nous alimenter et notre potager regorge de nourriture pour les petits animaux et les petits organismes. Or, ces derniers ne sont pas très appréciés car ils diminuent la production et donc, le rendement. En effet, si un particulier ne verrait pas forcément d’inconvénient à manger un concombre abîmé par un insecte – il suffit de couper la partie abîmée – l’agriculteur, qui lui, vit de la vente de sa production, se retrouve bien embêté car ce même concombre ne peut être vendu. C’est là, qu’entre en jeu les fameux pesticides. Leur objectif est simple : éliminer les parasites, les insectes, les rongeurs, les herbes ou encore, les champignons qui empêcheraient une culture de produire autant qu’elle le devrait. Quant aux engrais, eux, ils permettent au sol de maintenir ou d’augmenter sa fertilité.

Vous l’aurez compris, si l’on veut un maximum de rendement, il est intéressant d’utiliser des engrais et des pesticides. Or, les produits chimiques utilisés par les agriculteurs causeraient des dégâts terrifiants sur la santé de l’homme et sur l’environnement : en plus d’être des perturbateurs endocriniens, ils augmenteraient aussi l’infertilité et les maladies dégénératives comme la maladie de Parkinson, ils baisseraient le quotient intellectuel, etc.

Il existe une solution pour tenter d’y échapper, du moins, pour éviter de trop en consommer. Il est en effet tout à fait possible de remplacer ces pesticides de synthèse et ces engrais chimiques toxiques par des produits naturels, comme des extraits de plantes, du fumier, du compost… Et c’est là, qu’intervient l’agriculture biologique !

Agriculture biologique

L’agriculture biologique est une façon naturelle de produire des aliments en respectant la terre et les animaux, et en évitant d’endommager l’environnement et la santé de l’homme. Elle favorise ainsi l’équilibre entre l’écosystème et les aliments cultivés. L’utilisation d’engrais chimiques, de pesticides de synthèse ou encore, de semences et de plants issus d’organismes génétiquement modifiés (OGM) sont proscrits ! Quant aux médicaments donnés aux animaux d’élevage, on privilégie les thérapies alternatives telles l’homéopathie et l’herboristerie. Les antibiotiques ne sont utilisés qu’en dernier recours. En plus de protéger l’environnement, l’agriculture biologique minimise la dégradation et l’érosion des sols, réduit la pollution, optimise la productivité biologique et promeut un bon état de santé.

Pour pouvoir cultiver des aliments biologiques, une période de transition est obligatoire afin de dépolluer les sols. Se convertir peut donc prendre jusqu’à 3 ans. Le producteur biologique choisira ensuite de cultiver des variétés adaptées au climat où il se trouve, il favorisera également les procédés de recyclage sur son exploitation et n’utilisera que des produits naturels.

Pour reconnaître les produits biologiques, il existe six labels référencés :

  • le label « AB » (Agriculture Biologique),
  • le label bio de l’Union Européenne,
  • le label « Bio Cohérence » (plus strict que le label AB et le label européen),
  • le label « Déméter » (avec des contraintes de sols et de tailles en plus),
  • le label « Nature et Progrès » (avec une prise en compte des critères environnementaux),
  • le logo Equitable Eocert (ajout du critère commerce équitable)

Privilégier l’agriculture biologique

L’intérêt de cultiver et de manger bio est de diminuer notre exposition aux pesticides et autres substances chimiques. De plus, l’agriculture biologique est non seulement une façon de faire plus respectueuse de l’environnement et de l’humain, mais elle augmente aussi la quantité de main d’œuvre sur les exploitations agricoles.  

retour

Contact