Soyez Choux !

Publié le 29 janvier 2018

Elu le légume de l’hiver : le chou est souvent peu apprécié dans les assiettes. Associé à des recettes souvent roboratives et anciennes, ce légume ne séduit pas autant qu’une pomme de terre. Alors qu’une purée revisitée à base de chou fleur et de lait de coco, c’est exquis !

Tout savoir sur le chou

En plus d’être “LE” légume de la saison, le chou est aussi le plus vieux du potager.
Cet ancien légume appartient à la famille des crucifères, ce sont des plantes qui se caractérisent par la présence d’une fleur à quatre pétales. L’ensemble de la famille des choux apprécient le plein soleil et poussent sur les rivages de notre belle Méditerranée.

Cet aliment s’avère un véritable allié santé voire même un médicament. Il est riche en fibres, en vitamines et il dispose de puissants antioxydants aux propriétés anti-cancer.

Il est également “LE” remède minceur miracle pour un régime d’hiver. Entre 25 et 35 calories pour 100g de légumes, le chou riche en eau, est très peu calorique. Il a aussi des propriétés rassasiantes et coupe-faim.
Les choux sont nombreux, on compte une centaine d’espèces différentes : Le chou vert, le chou blanc, le chou rouge, le chou fleur, le chou romanesco, le chou rave, le chou de Bruxelles ou encore le chou Kale… Cette tribu reste très polyvalente et se cuisine de plusieurs façons en fonction des choux préférés. Cuits, crus, râpés, marinés, braisés, en gratins, en beignets, en purée, en velouté…On peut tout essayer !

Cependant, ce légume est victime de nombreux préjugés : il serait difficile à digérer et son goût resterait à désirer…Heuresement il existe des astuces et des conseils pour bien le cuisiner.

Astuces et conseils pour cuisiner le chou

Pour profiter de toutes les propriétés du chou et les assimiler sans difficulté : Il faut supprimer les côtes épaisses des plus grandes feuilles puis le blanchir dans de l’eau bouillante.

Le chou blanc peut être dégusté cru ou cuit. Dans la recette de la salade de coleslaw, il se mange cru alors que dans la spécialité d’Alsace la choucroute, il sera cuit.

Chou de Bruxelles : il se savoure d’octobre à février. Riche en souffre, il est assez indigeste. Pour toutes recettes, il faut le faire cuire dans deux eaux à deux reprises. On le propose souvent avec une viande sous forme de gratin à la béchamel.

Chou fleur : Pour conserver la blancheur du chou-fleur, ajoutez le jus d’un demi-citron dans l’eau de cuisson. Il se savoure entre août et décembre. Il est conseillé en velouté, en semoule (mixé) ou en purée avec du lait d’amande.

Chou kale : Pour cuisiner ce chou en salade il suffit de bien nettoyer les feuilles et d’enlever la tige (nervure) centrale. Il se mange soit cru soit cuit quelques minutes dans de l’eau bouillante. Pour assouplir les feuilles, il est efficace de le frotter à l’huile d’olive. Retrouvez la salade césar Vegan au chou kake dans la rubrique recette.

Chou-rave : il se consomme cru, râpé, ou taillé en baguette comme le navet ou le céleri-rave. Il faut le choisir bien ferme et de petite taille pour qu’il soit plus tendre. Il accompagne très bien les poissons blancs.

Chou romanesco : originaire d’Italie plus précisément de Rome, ce chou se choisit avec une tête ferme, sans tache sombre et d’une couleur bien verte. En cuisine il s’accorde très bien avec le saumon notamment dans une quiche.

Chou rouge : Il doit se couper avec un couteau en acier inoxydable ce qui permet de conserver sa couleur vive. Lors de la cuisson, il faut ajouter un peu de vinaigre ou de jus de citron. Il se déguste très facilement avec des sandwich libanais (pita) et des fallafels.

Après tous ces secrets dévoilés, ne vous prenez plus le chou pour vos repas suivez les recettes bio and co tous les mois !

retour

Contact