Votre site a fait peau neuve pour vous offrir une meilleure expérience de navigation.
icon burger menu
Icon click&collect
VOS COURSES en click&collect
Thumbnail

Les anecdotes de Noël

Noël approche, avec toutes ses traditions : le légendaire père Noël, les bonhommes de neige, les sapins et les guirlandes, les crèches… La plupart des chrétiens fêtent Noël dans la nuit du 24 décembre au 25 décembre, chaque année. C’est une fête religieuse qui commémore la naissance de Jésus, mais Noël peut aussi simplement avoir une signification culturelle, pour la beauté et la magie de ce rituel.

Tout d’abord commence le temps de l’avent qui compte les quatre dimanches précédant Noël. Au-delà de la signification religieuse, nous avons coutume d’acheter un calendrier de l’avent à nos enfants. Il comporte 25 cases (du 1er au 25 décembre) contenant des chocolats, friandises, jouets miniatures, ou tout autre chose de notre choix, si nous décidons de le confectionnons nous-même. Chaque jour, l’enfant découvre la surprise derrière la case correspondante et sait ainsi combien de jours il lui reste à patienter avant Noël.
La couronne de l’avent, rituel couramment pratiqué en Allemagne, est une autre façon de compter les quatre dimanches précédant le jour ton attendu. Quatre bougies sont placées sur cette couronne et on en allume une chaque dimanche.
La bûche de Noël est une tradition de souche française. Il y a des années, il s’agissait d’une vraie bûche de bois. Les gens la coupaient avant noël puis la mettaient dans le feu en revenant de la Messe de Minuit. Cette bûche brûlait jusqu’au lendemain. Les restes étaient réservés toute l’année pour protéger la maison puis remis au feu l’année suivante avec la nouvelle buche. C’est en 1945 que cette tradition a été remplacée par la bûche en pâtisserie que nous savourons tous les ans pour cette occasion.
Le sapin de Noël a fait son apparition en Alsace, en 1521. Les sapins étaient décorés de roses, de pommes, confiseries et petits gâteaux. En 1858, à cause d’une pénurie de pommes, un verrier a soufflé des boules de verres qui ont décoré le sapin à la place des pommes. Cette nouvelle tradition est toujours actuelle aujourd’hui.
Les crèches de Noël, elles, existent depuis le XIIIe siècle, mais sous forme de crèche vivante.
Le père Noël est né en 1821 de l’imagination d’un pasteur. Il l’a représenté avec une grande barbe blanche, vêtu de rouge et de blanc, distribuant des cadeaux aux enfants et il habiterait en Laponie. Les enfants peuvent lui écrire depuis 1962. Le père Noël est le descendant direct de Saint Nicolas.
Le Saint Nicolas, fêté en Lorraine, distribue dans la nuit du 05 au 06 décembre des friandises aux enfants sages. Il est accompagné du père Fouettard qui, lui, distribue des baguettes. Il est célébré depuis plus de 1 000 ans.
En Champagne Ardennes, la coutume veut que l’on déguste des gaufres de Noël, avant la Messe de Minuit.
En Pologne, il y a toujours une place vide à table au moment du réveillon de Noël, pour qu’une personne seule ce soir-là puisse partager ce repas.
Il est aussi de tradition que les enfants laissent un verre de lait et des gâteaux près de leur sapin pour que le père Noël puisse se nourrir avant de repartir vers d’autres maisons.
L’orange, jusqu’après la Seconde Guerre mondiale, était un fruit d’hiver rare et cher, réservé aux gens aisés. Il était donc de mise d’offrir une orange pour Noël, moment particulier dans l’année. Les enfants étaient heureux de la trouver dans leur soulier ou dans une chaussette. L’on pouvait offrir également du pain d’épices, des pommes, des chocolats, des sucres d’orge, des bonbons. À l’époque, il n’était pas encore d’actualité d’offrir des jouets, comme cela se fait aujourd’hui.
En Provence, depuis le début du XXe siècle, les santons (de santoun, signifiant « petit saint ») décorant les crèches sont fabriqués en terre cuite. Toutes les figurines représentant les personnages du village et les animaux sont rassemblées dans ces crèches.
En Provence également, il existe le festin des 13 desserts, symbolisant le nombre de convives de la Cène (dernier repas de Jésus et ses 12 disciples). Les 13 desserts sont sur la table le soir du réveillon, table décorée aussi avec le blé de la Sainte Barde et une branche de houx (porte bonheur).

Application des directives gouvernementales

En application des directives gouvernementales les magasins Bio&Co ne sont pas concernés par les fermetures.

Ils restent donc ouverts, hormis nos espaces de restauration qui resteront fermés jusqu'à nouvel ordre.

Nos collaborateurs sont mobilisés pour vous permettre de faire ces achats en toute sécurité et dans le respect des consignes sanitaires gouvernementales.

Nous vous demandons également dans le souci du bien être commun de respecter les gestes barrières et toutes les mesures de protection sanitaire, notamment en évitant tout contact physique.

Nous gardons les mêmes horaires que d'habitude même le dimanche.

Merci à tous de votre compréhension et de votre patience.