Interview Rémy Directeur de Bio&Co Toulon

Publié le 27 août 2018

Rémy, 51 ans
“45 ans dans le commerce et j’aime toujours autant ça. Je suis commerçant mais pas commercial !”

B.Quel est votre parcours?

R.J’espère que vous n’êtes pas pressée (sourire).
A l’âge de 5 ans j’aidais mon père dans sa boucherie. Je faisais la caisse et mon père m’apprenait tous les jours un peu plus le métier. Mon parcours a commencé par une tentative sérieuse de créer mon entreprise de textile (maille), qui n’a finalement pas fonctionnée. Je manquais d’expérience et de maturité. Puis je suis rentrée chez Décathlon pendant 20 ans … (sourire). Je suis un passionné de sport (tennis, course à pieds, foot, rugby, randonnée). J’ai commencé en vente et j’ai gravit les échelons : responsable de rayon, directeur de magasin, responsable ressource humaine de la région, directeur commercial monde (de mon sport favoris : le tennis de table), responsable d’une centrale d’achat d’une filiale Décathlon. J’ai appris à exécuter toutes les tâches des différents postes qu’occupent une enseigne. C’était la meilleure école de formation que j’ai eu la chance de vivre pour la gestion d’une entreprise avec une équipe motivée. Etant passionné de sport j’ai adoré pouvoir chosir les implantations mais surtout choisir les achats des produits en rayon. Un rêve professionnel qui était malgré tout très stressant au quotidien. Cette pression qui m’a permis autant d’evolution mais aussi de mutation. A un certain moment et pour des raisons familale j’ai voulu retrouver ma région pour me poser durablement. Le BIO m’a de suite interpellé, gamin, mes parents faisaient leurs courses uniquement dans les magasins diététiques (l’appellation BIO n’existait pas encore). Pour mon père l’important était la qualité dans son frigo et dans sa boucherie. Après cette longue expérience dans le sport, j’ai intégrer une enseigne dans le BIO en tant que directeur à Pessac dans un magasin de 1000m2. Puis j’ai assisté à l’ouverture d’un autre magasin. Mais ma région m’a rappelé à l’ordre, je voulais profiter de ma famille. J’ai ainsi envoyé un mail au marché Bio&Co, là où je faisais mes courses pendant mes vacances d’été à Toulon. Après quelques échanges j’ai eu le plaisir de reprendre le Bio&Co Toulon.

B.Pourquoi avez vous postulé chez Bio&Co ?

R.J’ai voulu retrouver un équilibre de vie (travail, famille). Je cherchais une entreprise familiale, indépendante avec un contact direct avec les grands directeurs. Je suis à la recherche d’échange. Chez Bio&Co l’ambiance est agréable, communicante et surtout motivante. On a envie d’apporter le maximum pour que cette entreprise se développe.

B.Quels sont les qualités de votre métier?

R. Besogneux ? (rire), Négociateur, travailleur. Durant ces longues années d’expérience je pense avoir acquis les valeurs du management et de l’échange avec une équipe. Je sais gérer le stress et la pression tout en motivant mon équipe à travailler efficacement.

B.Pouvez vous nous détailler une journée type?

R.Je commence à 6h30, installation des caisses avec une vérification des chiffres d’affaire. Je fais le tour de mon équipe, on échange sur les taches à faire et les retours clientèles. Je m’informe sur le plat du jour du restaurant avec le chef André. Je réalise mon management en veillant à ce que chacun se mette en route avec motivation. Ensuite place aux livraisons, mises en rayon, rangement et nettoyage du magasin avec l’équipe. J’aime toucher à tout et surtout être “sur le terrain” pour evaluer les changements à réaliser. Je ne crois pas trop au cliché du directeur enfermé dans son bureau ! (sourire)
Puis il y a toujours des tâches administratives en fin de journée à terminer.

B.Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre métier?

R.Que ça reste dans une ambiance familiale !

Pouvez-vous nous parler des producteurs locaux de votre rayon primeurs ?

R.J’ai démarché plusieurs producteurs locaux du Var et je suis heureux de pouvoir proposer une quarantaine de produits à juste prix. Je crois au respect des producteurs locaux et raisonnés.
Je propose beaucoup de produits de viticulteurs, de la boulangerie mais aussi des oeufs, du fromage, des cosmétiques, des fruits et légumes … Ce que je vends le plus ce sont les oeufs Cocotte du Pradé, ils sont livrés le lundi et en quelques jours, tout est déjà vendu. Les pâtes fraiches de Solliès Pont de Lanza, on les utilise beaucoup au restaurant Le Comptoir pour les woks du jour. Enfin en dernier je dirais les fromages de chèvre de la ferme de la Trinité à Méoul.

retour

Contact