Réouverture du Bio&Collect sur l'ensemble des marchés Bio&Co

Interview Julien Directeur de Bio&Co Salon de Provence

Publié le 15 mars 2019

Julien, 34 ans depuis le 5 février 2019

OPTIMISTE (avec trois enfants il faut l’être 🙂 )

Directeur de magasin 

B. Quel est ton parcours ?

J. À 16 ans je n’étais pas le meilleur à l’école, j’ai donc choisi de suivre un BEP « action marchande » avant d’obtenir le BAC, puis un BTS.

Le BTS m’a permis de travailler et d’acquérir rapidement une autonomie financière. J’ai effectué mon contrat d’apprentissage en supermarché chez CHAMPION, puis à la CAISSE D’EPARGNE. À terme, ces deux lieux m’ont proposé une embauche. J’ai préféré le supermarché, je trouvais la banque plus ennuyante par rapport à mon caractère. 

J’ai travaillé pendant deux ans chez CHAMPION avant de répondre à une annonce à la Martinique. J’y suis resté quatre ans en tant que chef de rayon frais. J’avais la gestion complète de mon rayon. Puis j’ai dû revenir en métropole. J’ai alors repris mes études pour effectuer une licence que j’ai obtenue. J’ai été embauché par INTERMARCHE en tant que DIRECTEUR avec la responsabilité de toute la gestion du magasin.  Après ce véritable challenge, j’ai voulu découvrir autre chose et j’ai répondu à une annonce de chef inventoriste. C’est un travail sous-traité par de nombreuses sociétés alimentaires ou autres. Je manageais une équipe pour inventorier un ensemble d’entreprises comme Sephora, des pharmacies et des supermarchés, mais je travaillais de nuit. Alors, pour des raisons familiales et une envie de stabilité, j’ai décidé d’arrêter ce travail pour répondre à un nouveau défi professionnel : Drivesol. Il s’agit d’un Drive qui n’est pas accolé à un magasin. Avec plus de 250 commandes par jour, cela demandait une vraie organisation au quotidien et une équipe bien formée. Mais ce Drive a dû fermer, j’ai donc été licencié. C’est à ce moment-là que j’ai commencé mes premiers pas dans le bio. J’ai exercé en tant que chef de secteur pour une Superette B, et étais en charge de huit Supérettes et de la Centrale d’Achat. Malheureusement, ce commerce a été vendu et j’ai à nouveau perdu mon poste. 

Et là… J’ai eu connaissance de l’ouverture prochaine d’un Bio&Co à Salon-de-Provence…

B. Quelle a été ta première impression ?

J. J’ai été émerveillé (sourire). Je viens de la grande distribution et je ne pensais pas que l’on pouvait faire de même dans le bio. Il y a un vrai service de qualité, une large gamme de produits, des produits locaux, de nombreuses animations. Ce sont les codes de la distribution transposés au bio. Tout est pensé jusqu’au moindre détail : nos jetons sont même en pelures de pommes de terre recyclées ! Le Directeur est un homme sincère que j’apprécie pour ses valeurs. 

B. Quelles sont tes qualités dans le travail ?

J. La bonne humeur, l’envie de transmettre et de donner à mon équipe. 

B. Que penses-tu de Bio&Co Salon-de-Provence ?

J. Il y a un potentiel énorme, le centre-ville de Salon-de-Provence ne cesse de se développer. C’est une ville qui bouge et qui consomme bio. Les gens ont l’habitude d’aller à la ferme pour consommer des produits du terroir. L’emplacement de Bio&Co est parfait : on le voit de l’autoroute et il est à côté de Jardipassion, une jardinerie implantée depuis des années. La boutique est très lumineuse, son agencement met les produits en valeur, notamment les fruits et légumes, le pain et la boucherie. Pour terminer, il est important d’évoquer l’équipe. En effet, nous avons commencé sans vitre, sans chauffage… Les conditions étaient difficiles, mais chacun a voulu montrer ce dont il était capable et une vraie cohésion est naît entre tous. On l’attendait avec impatience, cette ouverture ! Maintenant, place au commerce !

B. Une journée type ? 

Arrivée au magasin à 7h

Mise en place en musique de la boucherie, des fruits et légumes, du pain puis enfin, du rayon frais jusqu’à 8h

Ouverture de la boutique à 9h 

12 h : je me consacre aux tâches administratives et je donne un coup de main en rayon. J’aime être au contact de la clientèle. 

B. Des projets pour Bio&CO ?

J. Que mon magasin devienne la fierté du groupe 🙂 ! 

retour

Contact

Application des directives gouvernementales

En application des directives gouvernementales les magasins Bio&Co ne sont pas concernés par les fermetures.

Ils restent donc ouverts, hormis nos espaces de restauration qui resteront fermés jusqu'à nouvel ordre.

Nos collaborateurs sont mobilisés pour vous permettre de faire ces achats en toute sécurité et dans le respect des consignes sanitaires gouvernementales.

Nous vous demandons également dans le souci du bien être commun de respecter les gestes barrières et toutes les mesures de protection sanitaire, notamment en évitant tout contact physique.

Nous gardons les mêmes horaires que d'habitude même le dimanche.

Merci à tous de votre compréhension et de votre patience.